Jade Berbari : professionnel de recherche du mois

lundi 27 janvier 2020 | Actualités

Un coordonnateur de recherche exemplaire



Axe Mère-enfant, CRCHUS

Jade Berbari est coordonnateur de recherche à l’École de réadaptation de l’Université de Sherbrooke, au sein de l’axe Mère-enfant. Dans le cadre de ses fonctions, monsieur Berbari est une personne-ressource pour plusieurs chercheurs qui se réfèrent à lui pour obtenir du soutien dans leurs divers projets. Même s’il est titulaire d’un baccalauréat en biochimie, ses connaissances et compétences sont loin de se limiter à cette discipline. En effet, son expertise variée lui permet d’être impliqué dans toutes les étapes d’un projet de recherche, allant de la conception du projet au transfert des connaissances, en passant par la rédaction et révision de documents, la programmation d’outils de collecte de données et l’application du plan d’analyse.

« Ce qui me passionne le plus dans mon travail est qu’il me permet de contribuer à toutes les phases d’un projet, ce qui fait appel à la fois à mes côtés créatif et stratégique, tant au niveau micro que macro. Rares sont les journées qui se ressemblent; les défis se suivent sans trop se répéter. » - Jade Berbari

Des projets centrés sur l’humain

Présentement, M. Berbari collabore principalement avec les chercheures Chantal Camden et Mélanie Couture sur des projets différents.

Avec Mme Camden, il travaille sur des projets ciblant les enfants ayant des difficultés motrices ou des retards de développement, leur famille et leur milieu. D’ailleurs, il est impliqué dans le projet DESSIN, visant à évaluer l’effet d’un programme de coaching parental via une plateforme Web.

Avec Mme Couture, son implication touche plutôt des populations d’enfants et d’adultes ayant un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience intellectuelle. Plus spécifiquement, le professionnel de recherche travaille sur un projet ayant comme objectif de décrire la participation sociale de ces personnes vivant au Québec, ainsi que les obstacles et les facilitateurs à cette dernière.

Un collègue parfait

Apprécié de ses pairs, Jade Berbari fait l’unanimité : ses collègues s’entendent tous pour le qualifier de travaillant, professionnel et polyvalent. Le professionnel de recherche adore la diversité des projets et grâce à sa capacité d’adaptation admirable, il réussit toujours à bien gérer son temps et ses priorités tout en répondant aux mandats qui lui sont donnés.

« Jade est une personne humble et ne s’en vanterait donc pas, mais il est travaillant, fiable, et excelle dans tout ce qu’il entreprend. Il est apprécié de tout le monde et est toujours prêt à aider ses collègues. Il se démarque par son professionnalisme, et ce, depuis le début de sa carrière. », mentionne Jennifer St-Laurent, coordonnatrice de l’axe Mère-enfant du CRCHUS.

« Ce qui le caractérise davantage, pour moi, c’est son autonomie. C’est un touche-à-tout, quelqu’un qui aime apprendre et qui possède une capacité et facilité d’apprentissage excellente. C’est vraiment un travailleur d’équipe ainsi qu’une personne agréable à côtoyer et très productive », affirme Chantal Camden, chercheure au CRCHUS.

À la lumière des témoignages reçus portant sur monsieur Berbari, il est évident que celui-ci est un collaborateur formidable, toujours prêt à aider et à accommoder non seulement ses collègues, mais également n’importe qui le côtoyant : « Il traite tout le monde sur le même pied d’égalité, il est certainement une ressource exceptionnelle pour nos étudiants. Il les accueille toujours gentiment et prend le temps de les écouter et de les conseiller », ajoute Mme Camden. C’est très impressionnant et remarquable de recevoir les mêmes éloges de la part de différents professionnels pour décrire une même personne. Cela confirme expressément une admiration et une reconnaissance commune concernant le travail de qualité, mais surtout l’humain qu’est monsieur Berbari. Félicitations, votre contribution au CRCHUS est grandement appréciée et mérite d’être soulignée!

* Un merci spécial à Chantal Camden, Mélanie Couture, Frédéric Dallaire et Jennifer St-Laurent pour leur témoignage.

Lire aussi



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager