Roger Lecomte honoré par l’ACFAS

vendredi 15 novembre 2019 | Actualités

Le physicien et chercheur au Centre de recherche du CHUS a remporté le prix ACFAS Jacques-Rousseau.



Il lui a été remis le 14 novembre dernier, lors du gala de l’Association canadienne-française pour l’avancement des sciences (ACFAS) à Montréal.

Ce prix a été créé en 1980 en l'honneur de Jacques Rousseau, botaniste, ethnologue et ancien secrétaire de l'ACFAS. Il est décerné à une chercheuse ou à un chercheur pour souligner l'excellence et le rayonnement de ses travaux ayant, au-delà de son domaine de spécialisation, établi des ponts novateurs entre différentes disciplines.

Des découvertes qui font le tour du monde!

Dans les années 1990, Roger Lecomte, qui est aussi professeur à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke, a développé le tout premier appareil de tomographie d’émission par positrons (TEP) doté de détecteurs à base de semi-conducteurs, faisant ainsi progresser la résolution des images à un niveau jamais atteint auparavant. Une version commerciale de scanneur TEP basée sur cette technologie de détection a été distribuée partout à travers le monde par GE Healthcare pour l’imagerie préclinique en recherche biomédicale.

Aujourd’hui, des scanneurs basés sur les détecteurs à photodiodes sont graduellement installés dans tous les hôpitaux et centres de recherche de la planète. Les images produites grâce à la tomographie d’émission par positrons permettent de voir l’intérieur du corps humain afin de détecter certaines maladies comme le cancer. Actuellement, le chercheur travaille, avec ses collègues ingénieurs et son équipe de recherche, sur un scanneur qui permettra d’obtenir des images haute résolution du cerveau humain. Grâce à cette technologie, les images générées seront plus précises que jamais. Roger Lecomte souhaite ainsi mettre à la disposition de ses collaborateurs en recherche biomédicale et en médecine le meilleur outil de recherche qui soit pour étudier plus efficacement les fonctions cognitives et les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson, etc.).

Les travaux de Roger Lecomte ont contribué au rayonnement du Centre d’imagerie moléculaire de Sherbrooke et du Centre de recherche du CHUS comme lieux de recherche incontournables en imagerie moléculaire à l’échelle internationale.



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager