Sherbrooke accueille le premier Centre d’innovation Waters au Canada

mercredi 01 mai 2019 | Actualités

La recherche qui s'y fera vise à améliorer le diagnostic de maladies génétiques rares, menant ainsi à un suivi personnalisé des patients.


Christiane Auray-Blais, professeur-chercheure à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke et au Centre de recherche du CHUS, est entourée de ses partenaires lors de l’inauguration du Centre d’innovation Waters en spectrométrie de masse.

Plusieurs centaines de patients bénéficient à chaque année d’analyses en spectrométrie de masse au CIUSSS de l’Estrie – CHUS , entre autres pour la détection d’une maladie, pour suivre le traitement ou pour un dosage de vitamine, d’immunosuppresseurs, etc. Grâce à la recherche, il est possible d’analyser des liquides biologiques pour découvrir de nouveaux biomarqueurs, qui sont des indicateurs de changements, et d’assurer une médecine de précision pour chaque patient. Les maladies rares ciblées comprennent notamment les maladies métaboliques héréditaires chez les nouveau-nés et d’autres maladies comme le Parkinson ou le diabète.

La spectrométrie de masse permet :

  • La détection précoce de maladies génétiques rares.
  • L’aide au diagnostic.
  • Le suivi personnalisé des patients sous traitement.

Spectrométrie de masse : les avantages sont nombreux

  • Grande précision, sensibilité, sélectivité et rapidité d’analyse.
  • Seules de petites quantités de liquides biologiques (sang, urine, liquide amniotique, liquide céphalorachidien, sang de cordon, salive et tissus) sont nécessaires.

 

Le coût d’un appareil peut varier entre 300 000 $ et 1 M$ selon le type de spectromètre de masse utilisé.

Citations

« La corporation Waters est fière d'accorder le titre de Centre d'innovation Waters au Centre d'expertise en spectrométrie de masse clinique Waters-CHUS. Waters reconnait la qualité et l'innovation de sa recherche et l’utilisation de la spectrométrie de masse afin de découvrir de nouveaux biomarqueurs. La création du Centre d’innovation est la suite logique du partenariat entre Waters et la professeure-chercheure Christiane Auray-Blais. Il fournira l’infrastructure nécessaire afin de poursuivre des projets prometteurs dans le dépistage précoce de maladies infantiles. Nous avons déjà ciblé quelques projets qui seront considérés dans les prochains mois, dont l’étude du cytomégalovirus congénital. » - Patrick Savory, directeur national des ventes, Waters Limitée.

« Le CIUSSS de l’Estrie – CHUS, le Centre de recherche du CHUS, l’Université de Sherbrooke et le laboratoire de la professeure-chercheuse Christiane Auray-Blais sont heureux de la reconnaissance de la compagnie Waters envers l’expertise en spectrométrie de masse développée à Sherbrooke depuis 2009. Il est tout à fait fantastique de devenir un Centre d’innovation Waters et de pouvoir travailler avec ces partenaires. Notre travail a pour objectif la détection précoce d’un enfant atteint d’une maladie sévère, la confirmation d’un diagnostic ou l’assurance d’un meilleur suivi de patients traités, de la petite enfance aux personnes âgées. Nos recherches en médecine génétique préventive visent à faire une différence positive dans la vie des patients et de leur famille. » - Christiane Auray-Blais, professeure-chercheure, Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke et au Centre de recherche du CHUS.

La professeure-chercheure, Christiane Auray-Blais.

Sherbrooke innove en spectrométrie de masse au pays

  • 2005 | Arrivée à l’Hôpital Fleurimont du premier spectromètre de masse dans un centre hospitalier au Québec à la suite d’une entente entre le CHUS, l’équipe de Christiane Auray-Blais et la compagnie Waters afin de développer des méthodes d’analyse de biomarqueurs pour la clinique.
  • 2009 | Don d’un spectromètre de masse en temps de vol, Synapt G1, de la compagnie Waters à la Fondation du CHUS. L’appareil est dédié au laboratoire de recherche de Christiane Auray-Blais pour la découverte de biomarqueurs.
  • 2009 | Inauguration du Centre d’expertise en spectrométrie de masse clinique Waters-CHUS et arrivée d’un 3e appareil. Entre les années 2010 et 2018, 3 spectromètres de masse s’ajouteront pour un total de 6 appareils de fine technologie.
  • 2019 | Inauguration du Centre d’innovation Waters, le premier au Canada.

En savoir plus


Fichiers complémentaires
Communique_Inauguration_Centre_Waters.pdf

<< Retour à la liste des nouvelles
Partager