Fernand-Pierre Gendron, Ph. D.

Fernand-Pierre GendronChercheur
Axe Cancer : biologie, pronostic et diagnostic
Centre de recherche du CHUS

Professeur agrégé
Département d'anatomie et de biologie cellulaire
Faculté de médecine et des sciences de la santé
Université de Sherbrooke

Coordonnées
Téléphone | 819 346-1110 poste 75272

Courriel | Fernand-Pierre.Gendron@USherbrooke.ca

  

Importance de la recherche

Régulation et fonctions des récepteurs nucléotidiques P2 dans les maladies intestinales

Rares sont les gens qui ne connaissent pas quelqu’un souffrant d’une maladie touchant les intestins tels que la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse ou encore le cancer colorectal.  Bien que les symptômes de ces maladies soient bien documentés, les causes menant à ces maladies sont peu connues.  Plusieurs molécules jouent un rôle important dans la pathogenèse de ces diverses maladies, par contre le rôle des nucléotides extracellulaires et de leurs récepteurs associés sont peu ou pas connu et représente sans aucun doute un intérêt certain pour le développement de nouvelles molécules ciblant ces pathologies.

Biochimiste de formation et spécialiste de la signalisation par les nucléotides, le chercheur Fernand-Pierre Gendron s’intéresse aux rôles que jouent les récepteurs nucléotidiques P2Y2 et P2Y6 qui sont couplés aux protéines G ainsi qu’au récepteur-canal P2X7 dans les fonctions de l’épithélium intestinal et de leurs rôles dans les maladies inflammatoires intestinales et le cancer colorectal. Le laboratoire du docteur Gendron cherche à élucider les mécanismes épigénétiques et moléculaires qui régulent l’expression de ces récepteurs; à caractériser les voies de signalisation qu’ils activent dans les cellules épithéliales et, finalement, à déterminer le rôle que ces récepteurs jouent dans les interactions entre les cellules épithéliales et les cellules du système immunitaire.  Selon le docteur Gendron, l’intégration de ces données permettra de développer de nouvelles approches thérapeutiques novatrices visant cette classe de récepteurs.

 

Vers le haut

Réalisations représentatives

  • Subvention des IRSC (650 000$/5 ans) pour étudier la régulation et les rôles du récepteur P2Y6 dans le cancer colorectal
  • Subvention du CRSNG (180 000$/5 ans) pour étudier le rôle du récepteur P2X7 dans l’épithélium intestinal, qui fait suite à une subvention du CRSNG de 155 000 $/5 ans)
  • 4,1 M$ / 5 ans pour l’Équipe IRSC sur l’épithélium digestif (avec 8 autres chercheurs)
  • 775 000 $ / 6 ans de la Fondation canadienne des maladies inflammatoires intestinales (2006-2012)- Recherche sur l’inflammation intestinale
  • Chercheur principal (C. Saucier, co-PI) d’une subvention FCI de ~700 000 $ pour l’établissement d’une plateforme visant à comprendre le rôle de l’épithélium intestinal dans les pathologies touchant l’intestin

   

Savoir-faire

  • Biologie cellulaire et moléculaire de la cellule épithéliale
  • Physiopathologie digestive et modèle animal
  • Étude de l’expression génique et épigénétique
  • Utilisation d’approches génomique, protéomique et pharmacologique
  • Développement et validation d’agonistes et d’antagonistes P2 (en collaboration)

          

Vers le haut