Nathalie Perreault, Ph. D.

Nathalie PerreaultChercheure
Axe Cancer : biologie, pronostic et diagnostic
Centre de recherche du CHUS

Professeure agrégée
Département d’anatomie et de biologie cellulaire
Faculté de médecine et des sciences de la santé
Université de Sherbrooke

Coordonnées
Téléphone | 819 346-1110 poste 72124

Courriel | Nathalie.Perreault@USherbrooke.ca

  

Importance de la recherche

Contribution distincte des entités cellulaires épithéliales et mésenchymateuses dans le maintien de l'homéostasie intestinale

Le système digestif des vertébrés montre une régionalisation spécifique reflétant sa spécialisation fonctionnelle et anatomique. Les interactions épithélio-mésenchymateuses jouent un rôle déterminant dans le développement, la prolifération, la différenciation ainsi que le maintien fonctionnel du tube digestif. Cependant, les évènements génétiques et les mécanismes moléculaires impliqués dans la transduction des signaux provenant du mésenchyme vers l'épithélium gastro-intestinal sont encore mal connus.

L’équipe de recherche de la docteure Perreault se consacre à la caractérisation des mécanismes cellulaires, moléculaires et génétiques impliqués dans la médiation de signaux du mésenchyme vers l'épithélium gastro-intestinal. Leurs travaux portent sur le rôle de la voie de signalisation des Bone Morphogenetic Proteins (BMPs) dans le contrôle de la prolifération et de la différenciation épithéliale intestinale, dans la détermination du mésoderme, ainsi que sur la médiation de signaux du mésoderme vers l'épithélium intestinal. L'identification des gènes clés de la médiation des signaux du mésenchyme vers l'épithélium intestinal permettra non seulement d'améliorer notre compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans le développement et le maintien de l'intestin, mais aussi des physiopathologies telles que les maladies inflammatoires de l’intestin et le cancer.

 

Vers le haut

Réalisations représentatives     

  • Fonds IRSC (2011-2014), Fonds de la Société du Cancer (2012-2014)
  • Auclair B.A., et al., (2007) Bone morphogenetic protein signaling is essential for terminal differentiation of the intestinal secretory cell lineage. Gastroenterology 133(3): 887-896.
  • Langlois M.-J., et al., (2009) Epithelial phosphatase and tensin homolog regulates intestinal architecture and secretory cell commitment and acts as a negative modifier gene in intestinal neoplasia.. FASEB J. 23(6): 1835-1844.
  • Maloum F., et al., (2011) Bmp signaling is required for proper specification of epithelial cell lineages and gastric endocrine cells. AJP Gastro Liver Physiol. 300(6):G1065-79.
  • Allaire J., et al., (2011) Loss of Smad5 leads to disassembly of the apical junctional complex and increasing susceptibility to experimental colitis. AJP Gastro Liver Physiol. 300 (4):G586-97

  

Savoir-faire

  • Génétique murine moderne : ciblage génétique classique, délétion conditionnelle et/ou inductible de gène pour l’étude des mécanismes moléculaires de l’organogénèse,et de physiopathologies du tube digestif

            

Vers le haut