Michel Pavic, M. D.

Michel Pavic

Chercheur
Axe Cancer: biologie, pronostic et diagnostic
Centre de recherche du CHUS

Oncologue
Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke

Professeur
Département de médecine | Service d'hémato-oncologie
Faculté de médecine et des sciences de la santé
Université de Sherbrooke

Coordonnées
Téléphone | 819 346-1110 poste: 74816

Courriel | Michel.Pavic@USherbrooke.ca

  

Importance de la recherche

La fatigue est un symptôme majeur chez les patients atteints de cancer à la fois par sa prévalence (80% à 100%) et sa sévérité (un des symptômes les plus pénibles au cours du cancer). Les traitements médicamenteux sont inefficaces. Le seul traitement efficace prouvé est une activité physique régulière, d’intensité modérée à soutenue, débutée dès le diagnostic. La précocité des mesures de maintien de l’activité physique permet de lutter contre le déconditionnement physique, principale source de fatigue. D’autres mécanismes d’action sont à l’étude ainsi que les déterminants biologiques. Le bénéfice est prouvé pour l’ensemble des cancers, mais certaines populations n’ont pas été spécifiquement étudiées. Notre recherche s’intéresse plus spécifiquement à la population onco-gériatrique.

Les bénéfices de l’activité physique ne se limitent pas au traitement symptomatique de la fatigue. En effet, une activité physique régulière permet de prévenir jusqu’à un quart de certains cancers (colon, sein …). En outre, elle jouerait un rôle préventif dans les rechutes après traitement de certains cancers ainsi que dans la diminution de la mortalité globale et spécifique chez les patients traités pour cancers. Des travaux sont nécessaires pour continuer à mieux comprendre ses mécanismes d’action dans la prévention des cancers.

     

Vers le haut

Savoir-faire

  • Déterminants et traitements de la fatigue au cours du cancer
  • Bénéfice de l’activité en prévention des cancers
  • Déficits immunitaires de l’adulte

    

Vers le haut