Léon Sanche, Ph. D.

Léon SancheChercheur
Axe Cancer : biologie, pronostic et diagnostic
Centre de recherche du CHUS

Titulaire de la Chaire de recherche de l’Université de Sherbrooke en sciences biomédicales des radiations

Professeur titulaire
Département de médecine nucléaire et de radiobiologie
Faculté de médecine et des sciences de la santé
Université de Sherbrooke

Coordonnées
Téléphone | 819 346-1110 poste 14678

Courriel | Leon.Sanche@USherbrooke.ca 

  

Importance de la recherche

Micro-analyse des altérations ultrarapides causées par les rayonnements

Le Saint-Graal de la radiobiologie est la description complète des effets des rayonnements ionisants sur les cellules et les organismes vivants. Cette quête scientifique comporte l'analyse de la suite d'événements déclenchée par les rayonnements et l'étude des réponses biochimiques et biologiques. Le chercheur Léon Sanche s'intéresse aux transformations extrêmement rapides, de l'ordre de la femto-seconde (10-15 s), induites par les rayonnements. À cette échelle de temps, il est possible d’établir la façon dont les particules interagissent avec les composantes cellulaires pour induire des transformations cellulaires et moléculaires. Pour ce faire, le docteur Sanche a réuni autour de lui une équipe de chimistes, de biochimistes, de biologistes et de physiciens, considérée comme chef de file dans l'étude des transformations ultras rapides induites par les rayonnements.

Le docteur Sanche développe aussi de nouveaux radiosensibilisateurs. Ces molécules augmentent la sensibilité du patient aux rayonnements ce qui permet d’accroitre l’efficacité de la radiothérapie contre les tumeurs tout en épargnant davantage les tissus périphériques sains.

Ces travaux aideront à améliorer les diagnostics et les traitements faisant appel aux rayonnements, en particulier dans les domaines du cancer et de la médecine nucléaire. La recherche du docteur Sanche trouve également des applications en science des matériaux, en nanotechnologie, en astrochimie, et a engendré de nouvelles idées sur les effets des rayonnements.

 

Vers le haut

Réalisations représentatives

  • Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en sciences des radiations (2001-2008)
  • 1982 - 2003, directeur du groupe du CRM/IRSC en Sciences des radiations, 1 000 000 $ / an
  • Membre de l´Académie des sciences de la Société Royale du Canada
  • Environ 400 articles publiés  comprenant plusieurs articles de revue
  • Scientifique émérite du Conseil de Recherche Médicale du Canada

    

Savoir-faire

  • Dommages induits par des électrons de basse énergie dans l’ADN et les milieux biomoléculaires
  • Développement de nouveaux radio-sensibilisateurs pour la chimio-radiothérapie
  • Mesures de sections efficaces pour la modélisation nanoscopique des doses en radiothérapie
  • Électrons (secondaires) de basse énergie dans les matériaux offrant un intérêt fondamental et technologique
  • Développement de nouveaux protocoles en chimio-radiothérapie
  • Techniques expérimentales développées : spectroscopie des électrons de basse énergie à haute résolution (HREELS), transmission des électrons de basse énergie (LEET), désorption d’espèces neutres ou chargées stimulées par des électrons (ESD), mesures des charges piégées par la LEET et la sonde de Kelvin, analyse des dommages par rayonnement au moyen des techniques du gel d’électrophorèse et de la chromatographie en phase liquide à haute performance (HPLC)
  • Irradiation avec des électrons de basse énergie et des rayons X mous
  • Préparation d’échantillons par lyophilisation, “spin coating” and auto-assemblage moléculaire

           

Vers le haut