Luigi Bouchard, Ph. D., M. B. A

Luigi Bouchard

Chercheur
Axe Diabète, obésité et complications cardiovasculaires
Centre de recherche du CHUS
Centre de santé et des services sociaux de Chicoutimi

Professeur adjoint
Département de biochimie
Faculté de médecine et des sciences de la santé
Université de Sherbrooke

Coordonnées
Téléphone | 418 541-1234 poste 2475

Courriel | Luigi.Bouchard@USherbrooke.ca

  

Importance de la recherche

Épigénétique et programmation métabolique

Les maladies complexes comme l’obésité, le diabète et la maladie cardiovasculaire ont une composante héréditaire bien établie. Par contre, bien qu’une fraction significative de la variance de ces traits complexes soit souvent expliquée par des facteurs héréditaires, notre connaissance de leurs déterminants génétiques est encore très sommaire.

De plus, plusieurs observations de nature épidémiologique, clinique et moléculaire sont difficiles à expliquer au regard de notre compréhension des mécanismes héréditaires conventionnels. Au nombre de ces observations, on note qu'il y a des différences importantes dans la gravité et la réponse aux traitements même pour les formes "monogéniques" des maladies métaboliques communes comme l'obésité, le diabète et la maladie cardiovasculaire ainsi qu'une transmission parentale de ces maladies et une concordance phénotypique incomplète entre des jumeaux identiques. C’est pourquoi il a été suggéré que des facteurs épigénétiques pourraient être impliqués dans le processus physiopathologique menant au développement de ces maladies. Du grec «epi» qui signifie «sur», l’épigénétique propose que l’hérédité s’appuie aussi sur des mécanismes indépendants de la séquence de l’ADN.

Découverte par Johnson et Coghillen en 1925 et rebaptisée la «cinquième base» depuis, la méthylation des cytosines, le mécanisme épigénétique le plus étudié, a fait l’objet d’intenses recherches si bien que notre compréhension fondamentale de ses effets sur les fonctions du génome, dont la régulation de la transcription, est très avancée.

L’objectif poursuivi par l'équipe du chercheur Luigi Bouchard est de mieux comprendre la contribution des mécanismes héréditaires non traditionnels ou épigénétiques dans la transmission de l’obésité, du diabète et de la maladie cardiovasculaire. Pour y arriver, des approches modernes telles que la PCR en temps réel, le pyroséquençage et les micropuces appliquées à la recherche humaine sont utilisées.

 

Vers le haut

Réalisations représentatives     

  • Développement d’un laboratoire de biologie moléculaire clinique au Centre hospitalier affilié universitaire régional de Chicoutimi
  • Projet-pilote du Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec d'offre de tests de porteur pour quatre maladies récessives au Saguenay-Lac-St-Jean
  • Obtention du prix Jonathan-Ballon, édition 2010, de la Fondation des maladies du cœur du Québec

   

Savoir-faire

  • Génétique et épigénétique de l’obésité, du diabète et de la maladie cardiovasculaire
  • Techniques de biologie moléculaire appliquéee à l’étude de la génétique et de l’épigénétique humaine

      

Vers le haut