Émilie Lagueux, Ph. D.

Chercheure
Axe Inflammation-Douleur
Centre de recherche du CHUS

Professeure adjointe 
Programme d'ergothérapie
École de réadaptation
Faculté de médecine et des sciences de la santé
Université de Sherbrooke

Coordonnées
Téléphone | 819 821-8000, poste 72436 

Courriel | Emilie.Lagueux@USherbrooke.ca

Importance de la recherche

Avancement de la pratique ergothérapique en gestion de la douleur chronique selon une perspective occupationnelle

Ergothérapeute de formation, la chercheuse Émilie Lagueux s’intéresse à développer et à évaluer de nouvelles avenues thérapeutiques ergothérapiques afin d’améliorer la gestion de la douleur chronique. Son programme de recherche s’intéresse à l’exploration des connaissances de la pratique ergothérapique en gestion de la douleur chronique selon une perspective occupationnelle.

Le premier volet de son programme de recherche a pour but de réaliser un examen de la portée visant à examiner l’étendue et la richesse des connaissances sur la pratique de l’ergothérapie en douleur chronique et de la place de l’occupation comme médium thérapeutique. Le second volet de son programme de recherche a pour objectif, à l’aide d’un sondage électronique, de décrire le contexte de la pratique ergothérapique et les principales caractéristiques du processus d’évaluation et d’intervention. Cette étude permettra également d’identifier les besoins liés à la pratique des ergothérapeutes en gestion de la douleur chronique au Québec. Pour sa part, le troisième volet porte sur l’évaluation de l’efficacité thérapeutique de l’adaptation de l’intervention «Action contre l’inertie (ACI)», conçu pour améliorer l’équilibre et l’engagement occupationnels des personnes atteintes de douleur chronique.

Également, la chercheuse Lagueux entretient une collaboration de recherche sur l’intégration des nouvelles technologies pour dépister la douleur chez les aînés atteints de démence et présentant des difficultés de communication. Finalement, elle projette évaluer l’efficacité thérapeutique de la stimulation transcrânienne par courant direct (tDCS) via un essai pragmatique auprès de patients atteints de la douleur chronique bénéficiant de traitement à la Clinique universitaire de réadaptation de l’Estrie (CURE).

Vers le haut

Réalisations représentatives

  • Adjointe à la recherche à l’École de réadaptation
  • Subvention de recherche du Réseau de recherche sur le vieillissement
    (Co-chercheuse)
  • Réduction de la douleur à court terme démontrée par l’imagerie motrice progressive et la stimulation transcrânienne à courant direct (tDCS) dans le traitement du syndrome douloureux régional complexe (SDRC)

Savoir-faire

  • Ergothérapeute, spécialisée dans la gestion de la douleur chronique
  • Étude sur la gestion de la douleur
  • Recherche clinique

 

 

    

Vers le haut