Jean-Luc Parent, Ph. D.

Jean-Luc Parent

Chercheur
Axe Inflammation-Douleur
Centre de recherche du CHUS

Titulaire de la chaire de recherche André-Lussier en rhumatologie

Professeur titulaire
Département de Médecine
Faculté de médecine et des sciences de la santé
Université de Sherbrooke

Coordonnées    
Téléphone | 819 564-5264

Courriel | Jean-Luc.Parent@USherbrooke.ca

     

Importance de la recherche

Signalisation et transport des récepteurs couplés aux protéines G et régulation des prostaglandines synthétases

Les récepteurs couplés aux protéines G (RCPGs) forment la plus grande famille de récepteurs présents à la surface cellulaire, impliquée dans la transmission de signaux du milieu extracellulaire au milieu intracellulaire. Plus de mille RCPGs différents ont été identifiés depuis le clonage du premier récepteur de cette famille. Ces récepteurs sont la clé du contrôle de divers processus physiologiques tels que le métabolisme cellulaire, la neurotransmission, la différenciation et croissance cellulaire, la sécrétion, le goût et l’odorat, et les réponses inflammatoires et immunes. De tous les médicaments actuellement prescrits, plus de 30 % agissent sur un RCPG. De façon à maintenir un bon fonctionnement cellulaire, l’expression des RCPGs à la surface cellulaire ainsi que leur réponse à la suite d'un stimulus doivent être régulées. Le chercheur Jean-Luc Parent identifie de nouvelles protéines et de nouveaux mécanismes impliqués dans la régulation des RCPGs.

Les prostaglandines sont de puissants régulateurs de la croissance et du développement, de l’inflammation, du cancer, de la douleur et du métabolisme osseux. Contrôler la synthèse des prostaglandines constitue un objectif important pour le développement de cibles thérapeutiques et pour le soulagement des souffrances des personnes affligées par ces maladies. Cet objectif se révèle d’autant plus important depuis le retrait du marché d’inhibiteurs efficaces de cyclo-oxygénases, comme Vioxx, et à cause des effets secondaires sévères associés aux traitements anti-inflammatoires actuels. On ne sait presque rien sur le fonctionnement des prostaglandines synthétases. Afin d’acquérir des connaissances essentielles sur les mécanismes de contrôle de ces enzymes, le laboratoire du docteur Parent identifie les protéines qui interagissent spécifiquement avec les différentes prostaglandines synthétases. Chaque protéine ainsi identifiée constitue non seulement un pas important vers la compréhension de ces enzymes essentielles, mais représente une nouvelle cible d’intervention thérapeutique plus spécifique et qui suscite moins d’effets secondaires que les inhibiteurs COX.

 

Vers le haut

Réalisations représentatives

  • Chaire de recherche André-Lussier en rhumatologie
  • Développement de peptides modulant l’activité des prostaglandines synthétases
  • Découverte de nouveaux mécanismes de transport et de signalisation des RCPGs

  

Savoir-faire

  • Protéomique des RCPGs et des prostaglandines synthétases
  • Double-hybride membranaire chez la levure
  • Essais de signalisation et transport intracellulaires, microscopie confocale, purification de protéines recombinantes, mesure de production de prostaglandines

              

Vers le haut