Ève Langelier, Ph. D.

Sommaire
Réalisations représentatives
Savoir-faire
Publications scientifiques [PubMed]
Ève Langelier

Chercheure
Axe Inflammation-Douleur
Centre de recherche du CHUS

Professeure adjointe
Département de génie mécanique | Division bio-ingénierie
Faculté de génie mécanique
Université de Sherbrooke

Coordonnées
Téléphone | 819 346-1110 poste 62998

Courriel | Eve.langelier@USherbrooke.ca

 

Importance de la recherche

Physiologie, pathologie et guérison des tissus conjonctifs mous

À l’intérieur de nos activités quotidiennes, nous accomplissons des actions, des mouvements, et soumettons notre corps à des contraintes mécaniques pouvant induire la dégradation des tissus conjonctifs (cartilage, ligaments et tendons). Les tissus endommagés sont remodelés et réparés par les cellules qu'ils contiennent. Toutefois, si la dégradation dépasse la capacité de guérison, l'équilibre structural est menacé. Les tissus sont alors plus susceptibles de dégénération et de rupture. Ce phénomène simple pourrait expliquer en partie la progression des blessures causées par des mouvements répétitifs.L’objectif du programme de recherche est d’étudier la physiologie, la pathologie et la guérison des tissus conjonctifs. À moyen terme, il se traduit en l’étude de la mécanobiologie des tissus conjonctifs, c’est-à-dire la réponse de ces tissus à des stimuli mécaniques. Les connaissances acquises collaboreront à une meilleure prévention et une meilleure gestion de ces blessures. Elles contribueront de plus au développement de tissus fonctionnels reconstruits in vitro par génie tissulaire.Les projets suivants sont présentement en cours ou débuteront bientôt:Étude de facteurs perturbants sur l’équilibre structural (l’équilibre dégradation-réparation) de tissus conjonctifs mous reconstruits in vitro.Étude du processus de dégradation mécanique de tissus conjonctifs mous.Conception, fabrication et validation d’un bioréacteur.

 

Vers le haut