Simon Labbé, Ph. D.

Simon LabbéChercheur
Axe Inflammation-Douleur
Centre de recherche du CHUS

Professeur Titulaire
Département de biochimie
Faculté de médecine et des sciences de la santé
Université de Sherbrooke

Coordonnées
Téléphone | 819 346-1110 poste 75460

Courriel | Simon.Labbe@USherbrooke.ca

  

Importance de la recherche

Le talon d’Achille des micro-organismes fongiques

Quotidiennement, les organismes doivent acquérir des oligos-éléments qui sont nécessaires au bon fonctionnement d’une multitude d’enzymes. En cas d’insuffisance de ces oligo-éléments chez l’homme, diverses maladies se développent telles des anémies, des syndromes métaboliques et des maladies neurogénératives (e.g. SLA, Alzheimer, Parkinson). Les microorganismes fongiques infectant des cellules hôtes ont développé plusieurs stratégies afin de "dérober" ces oligos-éléments afin de les utiliser à leur profit pour leur propre prolifération, reproduction et dispersion.  Les travaux du chercheur Simon Labbé consistent à identifier les molécules fongiques qui sont impliquées dans la régulation et le transport de ces oligos-éléments, notamment, les protéines requises pour l’acquisition et l’utilisation des ions de fer (Fe) et de cuivre (Cu), et ce au détriment des cellules hôtes.

Lors de leur reproduction, les organismes fongiques tout comme les cellules animales doivent entrer dans un programme cellulaire appelé méiose. Chez l’homme, il est connu que des anomalies méiotiques sont à l’origine de plusieurs désordres génétiques, incluant l’infertilité, l’aneuploidie, et des malformations congénitales. L’un des obstacles majeurs pour l’étude de la méiose chez les mammifères est le fait que les cellules sexuelles zygotiques ne sont présentes qu’en très petite quantité. Afin d’élucider les bases moléculaires par lesquelles les cellules initient, contrôlent et complètent le programme méiotique, l’utilisation des organismes modèles s’est avérée une solution inestimable. Le docteur Labbé utilise le modèle de la levure à fission afin d’élucider chacune des étapes de la méiose, incluant l’identification des gènes spécialisés, des régulateurs impliqués et ce, afin de comprendre comment chacun d’eux s’exprime et s’éteint de façon précise lors du programme cellulaire qui se déroule pour produire des gamètes normales et fertiles.

 

Vers le haut

Réalisations représentatives     

  • Subventions de fonctionnement des IRSC et CRSNG sur une base continue
  • Bourses de Nouveau chercheur des IRSC, ainsi que Junior I, II et Senior du FRSQ
  • Plusieurs publications (>40), incluant dans des revues telles JBC, EC, PLoS et NAR

  

Savoir-faire

  • Biologie moléculaire et cellulaire, ainsi qu’imagerie des levures
  • Programmes cellulaires mitose et méiose
  • Techniques d’interactions protéine-protéine et ADN/ARN-protéines

        

Vers le haut