Marilie Bouchard : étudiante du mois

Monday February 25, 2019 | News

Le fruit des efforts de cette passionnée a été souligné et récompensé plus d’une fois, dont au Congrès scientifique 2019.



Axe Mère-enfant, Centre de recherche du CHUS

Étudiante à la maîtrise en physiologie à l’Université de Sherbrooke, Marilie Bouchard fait partie de la relève scientifique œuvrant au Centre de recherche du CHUS. Celle-ci a débuté son parcours universitaire au baccalauréat en microbiologie, duquel elle fût diplômée en 2017. Ayant un vif intérêt pour le rayonnement de la recherche, cette étudiante s’implique de façon remarquable dans l’axe de recherche Mère-enfant.

Des talents évidents de vulgarisatrice

Dévouée et passionnée, Marilie a vu le fruit de ses efforts être récompensé plus d’une fois. C’est d’ailleurs ce qui s’est produit en janvier dernier lors du Congrès scientifique 2019 de la Société québécoise d’hypertension artérielle où elle y a remporté le Prix de présentation par affiche dans la catégorie maîtrise. Intitulée La podocyturie en grossesse chez les femmes avec trouble hypertensif de la grossesse : revue systématique, son affiche a rendu hommage à son talent de vulgarisatrice.

Étude sur les troubles hypertensifs de la grossesse

Outre son talent de vulgarisatrice scientifique, Marilie Bouchard possède une expertise dans les troubles hypertensifs de la grossesse, dans lesquels s’inscrit son projet de maîtrise qui porte sur la détection de l’atteinte glomérulaire dans les troubles hypertensifs de la grossesse. En d’autres mots, il s’agit d’une étude longitudinale multicentrique qui suit, durant leur grossesse, des femmes atteintes d’hypertension artérielle chronique.

Au cours de celle-ci, l’étudiante analyse l’évolution de marqueurs urinaires et vasculaires tout au long de la grossesse afin d’évaluer leur potentiel dans le diagnostic de la prééclampsie, une complication hypertensive de la grossesse qui peut être associée à de graves complications pour le bébé comme pour la mère.

Bien que son projet de recherche comporte plusieurs sphères intéressantes, ce qui passionne particulièrement l’étudiante est le contact avec les participantes. De plus, celle-ci se dit heureuse de contribuer, en compagnie de sa directrice de maîtrise Dre Anne-Marie Côté et son co-directeur le chercheur Pedro Geraldes, au développement de meilleurs outils diagnostiques pour la détection de la prééclampsie afin de venir en aide à de futures mamans.

 

Lire aussi



<< Back to news list
Share