Christiane Auray-Blais : chercheure du mois

Saturday June 01, 2019 | News

De chercheure à instigatrice de projet, Christiane Auray-Blais rayonne.



Axe Mère-enfant, CRCHUS

La spectrométrie de masse : une technique qui lui est familière

Chercheure au sein de l’axe Mère-enfant du CRCHUS, Christiane Auray-Blais se spécialise en médecine génétique préventive, plus particulièrement en spectrométrie de masse. Son champ d’expertise l’amène à utiliser diverses techniques servant à l’analyse de biomarqueurs dans les liquides biologiques, les cellules et les tissus des êtres vivants. Ses projets de recherche portent d’ailleurs sur ces biomarqueurs, soit sur l’élucidation de leur structure. La chercheure s’intéresse également au transfert technologique vers la clinique, un phénomène rendu possible grâce à diverses études de recherche auxquelles elle participe.

Faire de la recherche pour améliorer la qualité de vie des patients

Avec ses recherches, la chercheure Christiane Auray-Blais souhaite dépister plus rapidement les maladies pour permettre aux patients de recevoir leurs soins le plus tôt possible. Ce souhait a pris forme plus d’une fois, notamment lors de la création de nouvelles méthodes d’analyse en spectrométrie de masse, lesquelles ont permis d’aider à la détection et confirmation de diagnostic chez des patients. S’ajoute à ses désirs en recherche, celui de comprendre les effets de la thérapie chez les patients.

C’est justement ce qui s’est produit récemment dans le cadre d’une étude sur la maladie de Hunter : une maladie génétique rare et orpheline diminuant de beaucoup l’espérance de vie chez les garçons. Plus précisément, la chercheure et ses collègues ont fait des analyses qui leur ont permis de mieux comprendre l’effet de la thérapie enzymatique de remplacement au niveau de différents organes ainsi que la biochimie reliée à ladite maladie. Un pas de plus pour améliorer la thérapie!

À la tête du premier Centre d’innovation Waters au Canada

Prenant part à de grandes réalisations scientifiques, Christiane Auray-Blais n’éprouve aucune difficulté à faire reconnaître son expertise, non seulement auprès de ses pairs, mais également auprès de compagnies pharmaceutiques. Il n’est donc pas étonnant qu’elle ait contribué au développement de la spectrométrie de masse au CHUS en 2009 et alimenté l’intérêt de la compagnie Waters pour celle-ci. Le tout ayant mené, dix ans plus tard, à la création du premier Centre d’innovation Waters au Canada, pour lequel elle est la directrice.

Situé à Sherbrooke, le Centre d’innovation Waters favorisera la continuité du développement de la spectrométrie de masse en Estrie. Celui-ci permettra, entre autres, de rehausser les équipements en spectrométrie de masse, d’offrir du support financier dédié à la formation continue et d’ouvrir la porte à de nouvelles collaborations en recherche. Christiane Auray-Blais a joué un rôle majeur dans l’inauguration du Centre, notamment en orientant ses projets vers la recherche translationnelle, qui représente pour Waters un atout intéressant pour le patient. Un rôle pour lequel elle peut être amplement fière!

Lire aussi :

Florian Bentzinger : chercheur du mois

Gilles Boire : chercheur du mois



<< Back to news list
Share