Étudiant du mois de janvier : Samuel Wilson, BSc

2018-01-25

Étudiant à la maîtrise, axe : Cancer : biologie, pronostic et diagnostic

Axe : Cancer : biologie, pronostic et diagnostic

« J’aime la découverte et partage de nouvelles connaissances. J’aime avoir des techniques de point à ma disposition que je peux employer dans une meilleure compréhension des maladies et de la biologie humaine. Je veux comprendre le « pourquoi » derrière la maladie. Je valorise ce genre de travail et le considère comme faisant partie intégrale de la société québécoise et canadienne », souligne l’étudiant à la maîtrise oeuvrant sous la supervision des professeurs-chercheurs François Boudreau et François-Michel Boisvert.

Détenteur d’un baccalauréat en sciences de la santé de l’Université Bishop’s, Monsieur Wilson se spécialise en biologie cellulaire et protéomique à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke. Il se concentre sur les mécanismes de réparation de l’ADN impliqués dans le cancer colorectal.

« Mes recherches ont comme objectif de décrire des mécanismes de la maladie. L’idée c’est de faire des découvertes qui ont pour but d’approfondir les connaissances de la maladie pour mieux la traiter. C’est de la science assez fondamentale, mais avec une implication au cœur  de la clinique », avance Samuel Wilson, étudiant boursier de la FMSS, du FRQ-S et les IRSC.

Un étudiant engagé

Étudiant chevronné, Samuel Wilson est très impliqué dans sa communauté. Il s’est porté volontaire auprès du Service des bénévoles du CIUSSS de l’Estrie – CHUS et, depuis 2013, il consacre de son temps aux patients. Au fil de ces années, il a été bénévole auprès des personnes âgées et à l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke ainsi que bénévole auprès des adultes à l’Hôpital Fleurimont.

Depuis 2016, Monsieur Wilson est membre du Conseil jeunesse de Compton-Stanstead et du Grand Sherbrooke. Le conseil a été investi par l’Honnorable Marie-Claude Bibeau, députée fédérale de Compton-Stanstead et ministre du Développement international et de la Francophonie. 

Partagez cet article