Florian Bentzinger : chercheur du mois

Wednesday May 01, 2019 | News

À la recherche de défauts dans les cellules souches, il rayonne avec ses publications scientifiques.



Axe Inflammation-douleur, CRCHUS

Finaliste d'un prix annuel prestigieux

Chercheur au Centre de recherche du CHUS, Florian Bentzinger est l’un des finalistes pour le prix The Sartorius & Science Prize for Regenerative Medicine & Cell Therapy offert par la compagnie pharmaceutique Sartorius. Ce prix annuel est destiné aux chercheurs qui se consacrent à la recherche fondamentale ou translationnnelle faisant progresser la médecine régénérative et la thérapie cellulaire. Celui-ci s’est démarqué des nombreux candidats avec l’un de ses essais, qui a été publié dans la prestigieuse revue Science et qui porte sur l’ensemble de ses recherches. Des études plus que remarquables dans lesquelles il se penche notamment sur la présence de défauts dans les cellules souches.

Faire avancer la science, une cellule souche à la fois

Dans le cadre de ses projets de recherche, Florian Bentzinger collabore avec des experts du milieu provenant de différentes institutions, telles l’Université de Sherbrooke, l’Université de Montréal et l’Ohio State University. Des spécialistes mieux connus sous les noms de Mannix Auger-Messier (CRCHUS), Nicholas Dumont (UdeM) et Christoph Lepper (Ohio State University), qui comme lui ont le souci d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques et de développer de nouvelles approches pour traiter les dysfonctionnements des cellules souches. Une telle réussite pourrait permettre de créer des traitements contre la dystrophie musculaire.

Dans l’espoir de créer une nouvelle cellule

Florian Bentzinger s’intéresse également au mystère entourant certaines cellules souches qui ne se régénèrent pas chez les personnes qui vieillissent. Une découverte de la sorte pourrait mener à la fabrication en laboratoire de la cellule manquante dans l’ensemble des cellules qui se régénèrent chez un être vieillissant et à l’implantation de celle-ci dans le corps humain. Ainsi, une personne âgée qui subit une chirurgie de la hanche pourrait mieux récupérer, puisque ses muscles se régénéreraient plus efficacement.

Partager son expertise à la communauté scientifique

En plus de favoriser l’amélioration de la science avec ses projets de recherche, Florian Bentzinger s’investit aussi du côté de la relève scientifique. Celui-ci offre son expertise à des étudiants au doctorat ou au postdoctorat, notamment en supervisant leurs travaux de recherche. S’ajoute à cette contribution à la science son partage du savoir au sein de plusieurs journaux et revues de renom.

Vous ne serez pas étonnés d’apprendre que ce vulgarisateur a publié près d’une trentaine d’articles scientifiques au cours de sa carrière, laquelle, espérons-le, est loin d’être terminée… Ce chercheur aura sans doute d’autres réalisations à nous dévoiler dans les prochaines années, qui, une fois de plus, nous épaterons!

Lire aussi

Gilles Boire : chercheur du mois

Thomas G. Poder : chercheur du mois



<< Back to news list
Share