Sherif Abou Elela : chercheur du mois

Monday January 27, 2020 | News

Sa découverte porteuse d’espoir



Axe Cancer : biologie, pronostic et diagnostic, CRCHUS

Sherif Abou Elela est chercheur au sein de l’axe Cancer : biologie, pronostic et diagnostic du Centre de recherche du CHUS en plus d’être professeur à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke. Il se spécialise dans la biologie de l’acide ribonucléique (ARN) ainsi que dans la génomique du cancer.

Des recherches qui rayonnent à l’international

Ses travaux de recherche portent principalement sur la génomique et la transcriptomique du cancer. D’ailleurs, son équipe et lui ont déjà démontré que l’ARN constitue une source importante de biomarqueurs du cancer capables de prévoir le comportement tumoral et sa résistance aux médicaments. Leurs recherches indiquent également que l’ARN messager est programmé pour répondre à des signaux cellulaires et qu’il se dégrade rapidement s’il est exposé à des médicaments et à d’autres stress cellulaires.

En s’appuyant sur ces résultats, le chercheur Abou Elela et son équipe visent maintenant à construire un modèle pour expliquer comment la production et la dégradation de l’ARN peuvent influencer les fonctions cellulaires. Leur étude contribuera à transformer les connaissances de base sur la biologie cellulaire en puissants outils de détection du cancer et de lutte contre celui-ci.

« La recherche me donne l’opportunité de satisfaire ma curiosité scientifique tout en contribuant à la compréhension de la fonction de base des cellules humaines. » - Sherif Abou Elela

Sa découverte sur les introns parmi les plus marquantes de l’année 2019

Les recherches sur la manière dont l’information contenue dans l’ADN se traduit dans la fonction cellulaire ont mené le chercheur Abou Elela et son équipe à découvrir que les introns ne sont pas inutiles et qu’ils ont une fonction spécifique liée à la survie des cellules lorsque les nutriments sont limités. Cette étude a été publiée dans la revue américaine Nature en janvier 2019, offrant une visibilité mondiale aux recherches de monsieur Abou Elela. De plus, grâce à cette avancée scientifique, il est maintenant possible d’étudier la fonction des introns en tant que régulateur de croissance cellulaire sur les cellules cancéreuses.

Au début du mois de janvier 2020, la découverte portant sur les introns a été reconnue par le prestigieux magazine Québec Science en y figurant dans son palmarès des 10 découvertes scientifiques les plus impressionnantes de l’année 2019. Un jury composé de scientifiques et de journalistes étudie les candidatures afin de sélectionner celles qui constitueront le palmarès. De ce fait, la reconnaissance de ses pairs envers ses travaux représente un véritable honneur pour monsieur Abou Elela. Il ajoute qu’il « est très satisfaisant de voir sa découverte sélectionnée par Québec Science, car cela soutient le calibre international des recherches faites ici, au Québec ».

Allez voter pour élire la découverte de 2019!

D’ici le 14 février, nous vous encourageons à voter pour l’une des 10 découvertes en nomination et à soutenir la découverte de Sherif Abou Elela et son équipe, laquelle constitue une véritable fierté pour le Centre de recherche du CHUS. Félicitations pour cette impressionnante percée scientifique!

Lire aussi



<< Back to news list
Share