Helena Senta : professionnelle du mois

lundi 25 février 2019 | Actualités

L’appel du défi l’amène constamment à réaliser de grandes choses, que ce soit en imagerie médicale ou en assurance qualité.



Nouvellement responsable de l’assurance qualité au Centre de recherche du CHUS, Helena Senta a longtemps travaillé au sein de l’axe Imagerie médicale du CRCHUS. Dans le cadre de son nouveau poste, celle-ci est en charge de promouvoir une culture d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité en recherche clinique, d’apporter son expertise aux affaires réglementaires ainsi que de former le personnel sur les modes opératoires normalisés. Un nouveau défi qui lui permettra de mettre de l’avant ses multiples connaissances!

Améliorer les diagnostics d’imagerie médicale

Au cours de ses nombreuses années à travailler en imagerie médicale, Mme Senta a contribué à différents travaux de recherche visant à développer de nouvelles molécules pour améliorer les diagnostics posés en imagerie médicale. Elle a également participé à la commercialisation de FDG : une molécule utilisée en imagerie TEP.

Mise en place d’une étude avec le traceur DOTATATE

S’ajoute à ses contributions, la mise en place d’une étude clinique utilisant le traceur DOTATATE, qui permet de diagnostiquer des tumeurs neuroendocrines. Il s’agit d’une avancée mémorable pour le CRCHUS, puisque l’équipe du Centre d’imagerie moléculaire de Sherbrooke (CIMS) est la première à utiliser ce traceur au Canada. Le DOTATATE amène la visite de patients provenant d’autres provinces canadiennes, qui veulent à leur tour qu’il soit utilisé dans leurs traitements.

L’appel du défi qui réside en cette spécialiste des émetteurs de positrons qu’est Helena Senta l’amène constamment à réaliser de grandes choses. Son travail, qu’elle a su accomplir avec brio dans le cadre de son poste en imagerie médicale, a toujours été apprécié par ses pairs. Ses collègues, Brigitte Guérin et Dr Éric Turcotte, tenaient d’ailleurs à lui en faire part suite à son départ.

« Helena a travaillé à la mise en place du service des affaires réglementaires au CIMS. Elle y a joué un rôle clé en facilitant le transfert rapide de radiotraceurs vers les applications en cliniques, une étape cruciale pour que les connaissances acquises en recherche puissent bénéficier aux patients. Par son éthique de travail impeccable, sa rigueur et son intégrité, elle a contribué activement au succès du CIMS », soulignent la directrice de l’axe Brigitte Guérin et le clinicien chercheur Éric Turcotte.

Lire aussi



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager