Maxime Descoteaux : chercheur du mois

jeudi 31 octobre 2019 | Actualités

Un modèle de la relève duquel s’inspirer



Axe Imagerie médicale, CRCHUS

Chercheur au sein de l’axe Imagerie médicale du CRCHUS, Maxime Descoteaux est lauréat du prestigieux prix Relève scientifique 2019 figurant parmi les plus hautes distinctions décernées annuellement par le gouvernement du Québec en science et en culture. Celui-ci est remis à une personne de 40 ans ou moins se distinguant par l’excellence de ses travaux et démontrant des aptitudes à établir et maintenir des liens constructifs et durables avec les milieux de recherche. Celui qui travaille sur le cerveau humain se dit reconnaissant de ce prix :

« Je suis très honoré de recevoir cette prestigieuse reconnaissance pour mes travaux de recherche en neuroinformatique. Ce prix est ma coupe Stanley! », nous confie-t-il.

À la découverte des autoroutes du cerveau

Mathématicien et informaticien de formation, Maxime Descoteaux se spécialise en neuroimagerie et connectivité cérébrale. Dans ses travaux de recherche, il se penche notamment sur la cartographie de la matière blanche du cerveau afin de mieux comprendre cet organe principal du système nerveux. Ce tracé complexe permettrait d’en arriver à une meilleure compréhension de chacune des parties du cerveau et de leurs fonctions. Cette cartographie pourrait même devenir un outil primordial pour la recherche, la clinique et la médecine personnalisée.

Une recherche unique au profit de la neurochirurgie

Ses projets de recherche ont contribué de façon concrète à la pratique de la neurochirurgie des tumeurs cérébrales agressives. Les outils développés au sein de son laboratoire sont d’ailleurs utilisés par des neurologues et permettent de changer le geste opératoire des chirurgies ainsi que de mieux saisir les anomalies de la matière blanche, la connectivité structurelle du cerveau et les problèmes découlant de la sclérose en plaques, de l’Alzheimer et des commotions cérébrales.

Curieux et persévérant, rien ne lui échappe

Visiblement, le chercheur Descoteaux est animé par tout ce qui se rattache à une problématique, un aspect de sa profession qui l’alimente au quotidien. « Ce qui me passionne est de résoudre des problèmes difficiles et de travailler avec des jeunes allumés », relate le détenteur de la chaire de recherche en neuroinformatique de l’Université de Sherbrooke. Une passion qui s’est traduit dans les dernières années par ses nombreuses réalisations, telles le transfert de ses outils vers les applications médicales ainsi que le succès de sa start-up, qui contribue au développement économique du Québec et qui crée des emplois. Une chance incomparable pour la relève en science!

Lire aussi



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager