Ouhida Benrezzak : professionnelle de recherche du mois

mercredi 01 mai 2019 | Actualités

Cette spécialiste des procédés éthiques en recherche fondamentale animale a le vent dans les voiles.



Axe Diabète, obésité et complications cardiovasculaires, CRCHUS

Une passionnée dévouée

Coordonnatrice de recherche au sein de l’axe Diabète, obésité et complications cardiovasculaires (DOCC) du CRCHUS, Ouhida Benrezzak prend un réel plaisir à se dévouer à la recherche. Celle pour qui on pourrait croire que le mot « passion » a été inventé s’implique de part et d’autre dans de nombreuses sphères de la science et a participé activement à plusieurs réalisations marquantes, tant pour le Centre de recherche du CHUS que pour l’Université de Sherbrooke.

Récipiendaire du Prix Maurice-Groleau

Le travail ardu de cette passionnée a d’ailleurs été reconnu lors de la dernière édition de la Quinzaine de la reconnaissance de la FMSS, qui s’est tenue du 22 mars au 10 avril dernier. Celle-ci s’est vu remettre le Prix Maurice-Groleau, lequel est attribué à un membre du personnel de la FMSS pour sa contribution remarquable et son leadership. Une reconnaissance qu’elle a su accepter en toute humilité.

Contribuer à la science en formant la relève de demain

Spécialiste des procédés éthiques en recherche fondamentale animale, Ouhida Benrezzak a mis sur pieds une plateforme animale canine de pré diabète, une première pour le CRCHUS. Cette initiative a permis aux chercheurs d’accéder à des organes clés pour le bénéfice de leur recherche. Celle-ci a également mené à la formation de techniciens en santé animale et d’étudiants issus de l’axe DOCC sur les normes éthiques des pratiques animales et les méthodes de travail à utiliser lorsque l’on travaille auprès de petits et grands animaux. La participation active des étudiants dans cette plateforme est plus que primordiale pour cette coordonnatrice d’axe. Elle veille donc à intégrer les étudiants dans le processus de standardisation des approches expérimentales.

Elle agit également à titre de ressource auprès d’étudiants en rédigeant des procédures opératoires normalisés qui leur servent de guide pratique pour s’assurer de la reproductibilité des résultats découlant de ladite plateforme.

Avoir à cœur l’intérêt des patients

Bien qu’elle aime s’engager auprès d’étudiants et de chercheurs, Ouhida Benrezzak s’investit aussi auprès de personnes qui ont un rapport différent avec la science : les patients. Pour ce faire, elle organise annuellement la Journée scientifique et l’activité de reconnaissance et de transfert des connaissances de l’axe DOCC. À l’occasion de ces événements, la contribution des patients à l’avancée des connaissances des chercheurs est soulignée.

La tenue de telles activités permet notamment de vulgariser aux patients des résultats de recherche et même de recruter des personnes qui deviendront nul autre que des patients-partenaires. En plus de se soucier des usagers du système de la santé, Ouhida s’intéresse aussi au grand public en transférant ses connaissances lors des cafés scientifiques organisés par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). En étant au parfum de tout ce que cette femme accomplit pour la recherche, on réalise rapidement qu’elle est une personne accessible, dévouée et proactive, et on n’est donc pas étonné qu’elle ait remporté le Prix Maurice-Groleau!

Lire aussi

Jennifer St-Laurent : professionnelle de recherche du mois

Helena Senta : professionnelle du mois



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager