Professionnelle de recherche du mois : Annie Benoit, MSc

2017-10-25

Annie Benoît, professionnelle de recherche

Annie Benoit, MSc
Coordonnatrice de recherche
Axe Santé: populations, organisation, pratiques
Département de médecine de famille et de médecine d'urgence

Pour mieux traiter les troubles anxieux

Les troubles anxieux touchent environ 10 % des Québécois au cours d'une année et peuvent nuire à toutes les sphères de la vie. Alors qu'il existe des traitements pharmacologiques et psychologiques efficaces pour les troubles anxieux, seulement une minorité de patients y ont accès dans le système de santé. La professeure-chercheuse Pasquale Rogerge et son équipe travaillent sur la thérapie cognitive-comportementale (TCC), la psychothérapie dont l'efficacité est la mieux démontrée et qui a l'avantage d'un meilleur maintien des progrès à long terme que la médication.

Annie Benoit, coordonnatrice de recherche, œuvre au sein de cette équipe dans le but de démontrer l’efficacité de cette thérapie : « Je travaille principalement à la coordination d’un essai contrôlé randomisé pour examiner l'efficacité clinique et le rapport coût-efficacité d’une thérapie cognitive-comportementale de groupe pour les troubles anxieux », explique Annie. L’intégration d’une telle thérapie en soins de première ligne pourrait améliorer l’efficacité, l'équité et l'accès à un traitement efficace pour un grand nombre de patients souffrant de troubles anxieux qui n’obtiennent pas une psychothérapie fondée sur les meilleures connaissances scientifiques.

Un travail très diversifié

« Ce qui me passionne le plus dans mon travail, c’est la grande variété de tâches liées à l’opérationnalisation d’une recherche, de la rédaction du protocole au transfert des connaissances », affirme Annie. C’est que son travail de coordonnatrice requiert beaucoup de polyvalence et implique une grande variété de tâches. Par exemple, elle s’occupe du dépôt et du suivi des projets auprès des comités éthiques, elle coordonne et participe au recrutement de participants, elle contribue à  l’analyse de données et bien plus! Annie mentionne également qu’elle prend plaisir à partager son expérience avec des étudiants et échanger avec d’autres professionnels de recherche au sujet de leur travail. 

Le CRCHUS vous remercie pour votre travail!

Partagez cet article