Professionnelle du mois d'avril : Marie-Belle Poirier, Ph. D.

2018-04-19

Marie-Belle Poirier, Ph. D., Professionnelle de recherche, Axe mère-enfant

Axe mère-enfant

L’implication de Marie-Belle Poirier, auprès du Dr Pasquier, est orientée vers la découverte d’interventions pouvant réduire la prématurité et diminuer les conséquences néonatales. Ces études se penchent sur différents phénomènes liés à la prématurité dont la présence d’un col court et l’inflammation ainsi que le microbiome maternel.

« Je suis particulièrement fière de mon travail au CRCHUS qui consiste à mettre en place et à suivre de près différents projets de recherche, dirigés par le Dr Jean-Charles Pasquier, dont l’essai pancanadien Canadian Study on the Association of Pessary with Progesterone. Cette recherche implique 10 centres répartis au Québec et en Ontario », souligne Mme Poirier, coordonnatrice de la recherche.

De plus, avec l’équipe du chercheur Éric Rousseau, Mme Poirier contribue à la création d’outils informatiques afin d’augmenter l’efficacité ainsi que la qualité des données saisies dans le cadre des projets de recherche. Cette collaboration permet la mise en place de sites Internet qui regorgent d’informations sur la prématurité pour les patientes.

Mme Poirier participe à l’élaboration des projets, assure le respect des normes éthiques et de biosécurité de même qu’elle procède à la collecte et l’analyse de données. Elle soutient également l’équipe de recherche qui compte des étudiants gradués, des résidents ainsi que des technologues en imagerie et plusieurs chercheurs collaborateurs, tant à l’interne qu’à l’externe.

Les fonctions de Mme Poirier au sein du département d’obstétrique et de gynécologie visent à apporter les ressources et le support aux résidents ainsi qu’à leur(s) mentor(s) dans toutes les étapes de leur projet de recherche. Mon apport auprès des résidents en obstétrique gynécologie consiste notamment à mettre à profit les ressources disponibles au CRCHUS, telles que les biostatistiques, l’InfoCentre, l’URCE, la pharmacie et autres plateformes de services de recherche. Les résidents peuvent ainsi acquérir à la fois des compétences dans une multitude de domaines tout en menant leur projet de recherche à terme.

Plus d’une corde à son arc

Ses implications dans divers projets de recherche font en sorte que Mme Poirier a recours à une très grande variété de connaissances, dont l’obstétrique, l’oncologie, la réglementation et l’éthique, l’endocrinologie, l’imagerie, et la biologie moléculaire. « Bien que ma formation soit en science fondamentale, j’ai toujours eu une vision de la recherche axée sur le patient et choisie d’évoluer au sein d’équipes dirigées par des cliniciens-chercheurs tels que Dre Marie-France Langlois, Dr David Fortin et le Dr Jean-Charles Pasquier », mentionne Mme Poirier détentrice d’un doctorat en en physiologie.

 

Ce qui me passionne dans mon travail :

  • Contribuer à la réalisation de projets de recherche dans un contexte scientifiquement riche et stimulant
  • Élaborer des idées de recherche, participer aux découvertes et à la dissémination des connaissances
  • Changer la perception que certaines personnes peuvent avoir de la recherche
  • Travailler avec des équipes transdisciplinaires, dont font partie les chercheurs, professionnels de recherche, étudiants gradués et résidents
  • Contribuer à la formation des étudiants gradués et des résidents
Partagez cet article