Professionnelle du mois de mars : Marie-Claude Battista, Ph. D.

2018-03-22

Responsable scientifique de l’Unité de recherche clinique et épidémiologique du CRCHUS

Plusieurs chercheurs bénéficient des services de l’Unité de recherche clinique et épidémiologique (URCE), autant au Centre de recherche du CHUS, qu’au Centre de recherche sur le vieillissement que dans d’autres centres de recherche au Québec. « Mon travail vise à supporter les chercheurs dans la mise en place de leurs demandes de subvention, à structurer leurs études cliniques selon la méthodologie la plus adaptée et à déployer les meilleures ressources pour coordonner leurs études », assure Marie-Claude Battista, responsable scientifique de l’URCE.

Le rôle de Marie-Claude Battista vise aussi à faire cheminer le Comité Stratégique Patient-partenaire du CRCHUS, dont le mandat principal est de conseiller la Direction scientifique quant aux orientations de recherche. De plus, ce comité supporte les chercheurs dans l’établissement de partenariats avec les patients. Ensemble, ils désirent construire des projets mieux alimentés par l’usager et pour développer de nouveaux outils afin de mieux informer l’ensemble des usagers de l’importance de la recherche.  

Lors du renouvellement de l’affiliation du CRCHUS auprès du Réseau canadien d'essais cliniques sur le cancer (3CTN), les réviseurs ont été impressionnés par la stratégie d’intégration des patients-partenaires au sein des équipes de recherche du Centre. Les patients-partenaires s’impliquent dans la prise de décision, participent au transfert des connaissances dans la communauté et s’investissent dans les essais cliniques afin que les résultats des études soient centrés principalement sur les besoins des patients.

Les succès de l’URCE et du Comité Stratégique Patient-partenaire reposent essentiellement sur la force des équipes qui les composent. « J’ai la chance de travailler au quotidien avec des collègues spécialisés en administration, en coordination de projets cliniques, en biostatistique, en soins infirmiers, avec des patients-partenaires bénévoles qui participent à différentes activités du CRCHUS ou de ses chercheurs, ainsi qu’avec des collègues et des patrons très impliqués et collaboratifs, qui endossent rapidement mes propositions. C’est la somme de ces expertises et la qualité de ces relations qui assurent un climat efficient et agréable », souligne d’emblée Mme Battista.

 

Ce qui me passionne dans mon travail :

  • Les nouveaux défis
  • Le plaisir de travailler avec des chercheurs et des équipes dévouées et passionnées
  • La possibilité d’apprendre sur de multiples sujets
  • Travailler avec des patients-partenaires qui ont beaucoup à apporter et qui concrétisent nos actions de tous les jours.
Partagez cet article